Encore dans les Chiens de chasse : M94

Les nuits se suivent et se ressemblent… au niveau turbu ! , Pour cette soirée du 17 avril , la FWHM n’est pas descendue en dessous des 2″ d’arc , il faut faire avec 🙂

Voici donc M94 toujours avec le même setup : RC8 , EQ8 et QHY163.

Optique : Kepler RC8 à F/D8 / Monture EQ8 Imageur : QHY163M / Guidage : SXV-AO-LF à 5hz Détail prise de vue : 67x60s , total : 1h07

 

M106 au RC8 avec la QHY163

M106

Voici une petite M106 faite le 5 avril toujours avec la QHY163. Avec une lune à 74% pas évident de sortir quelque chose de sympa… Le but de la soirée était surtout de valider la collim du RC8 , c’est chose faite , tout est enfin OK.  Et puis je n’avais jamais imagé cette M106 donc ce fut l’occasion.

Bref , j’y reviendrai de façon plus sérieuse une autre nuit 😉

Optique : Kepler RC8 à F/D8 / Monture EQ8 Imageur : QHY163M / Guidage : SXV-AO-LF à 10hz Détail prise de vue : 85x60s , total : 1h25

M96 – QHY163 et RC8

M96 – QHY163 et RC

Voici donc M96 avec le setup : RC8 , EQ8 et la QHY163. Elle est située dans le Lion. Soirée acceptable en terme de seeing , la FWHM va de 1,8″ d’arc au plus bas et monte jusqu’à 2,6″ d’arc lors des moments les plus turbulents.

Optique : Kepler RC8 à F/D8 / Monture EQ8 Imageur : QHY163M / Guidage : SXV-AO-LF à 5hz Détail prise de vue : 134x60s , total : 2h14

M108 – QHY163 et RC8

M108 – QHY163 et RC8

Une petite M108 faite dimanche dernier. La belle se situe dans la Grande Ourse. Une très bonne transparence lors de cette soirée mais une turbu assez importante , la FWHM n’est pas descendue en dessous de 2,6″ d’arc ce qui donne une résolution un peu molle du genou… Le fond de ciel est riche en petites galaxies.

Optique : Kepler RC8 à F/D8 / Monture EQ8 Imageur : QHY163M / Guidage : SXV-AO-LF à 5hz Détail prise de vue : 78x60s , total : 1h18

NGC3953 – QHY163 et RC8

NGC3953 – QHY163 et RC8

J’ai ressorti le petit frère du RC10 la semaine dernière , malgré la présence de la lune et une turbu conséquente. Je suis en train de reprendre les alignements mécaniques et optiques du RC10 , mais à la vue de cette photo faite avec le RC8 , ce dernier mériterait aussi un bon réglage 😀

Direction la Grande Ourse avec cette petite spirale NGC3953. La FWHM lors de cette soirée n’est pas descendue en dessous de 2,5″ d’arc… , donc la résolution n’est pas au rendez-vous.

Mais bon entre les épisodes pluvieux et venteux ça fait du bien de faire de la photo 🙂

Bien évidemment la présence de la lune fait monter rapidement le fond de ciel , le rsb en prend un coup…

NGC3953

NGC3675 – QHY163 et RC10

NGC3675 – QHY163 et RC10

Voici une luminance de cette petite galaxie de la Grande Ourse faite le 24/02.

Toujours avec la QHY163M sur le RC10 à pleine focale (échantillonnage : 0,39″ d’arc). Les valeurs de FWHM lors de cette soirée oscillent entre 1,37″ et 2″ d’arc (poses de 60s). Malgré qu’il n’y ait que deux heures de pose au total , le fond de ciel est très très riche !

Même problème évoqué lors de la photo de NGC2683 concernant l’aspect des étoiles , c’est l’inconvénient de passer 4 soirées dehors à faire la photo et de ne commencer à traiter les photos qu’une semaine plus tard 🙁  …

NGC3675

 

NGC2683 – QHY163 en mode « classique »

NGC2683 – QHY163

Voici une version de NGC2683 située dans le Lynx , faite avec la QHY163 le 19/02. Cette fois-ci il s’agit de poses de 60s et avec guidage , bref de la prise de vue CP en mode « classique ».

Environ 1h30 en cumul. Toujours avec un échantillonnage à 0,39″ d’arc (RC10 à F/D8).

La FWHM la plus basse de la soirée (sur 60s de pose) fut de 1,37″ d’arc , et elle oscille entre cette valeur mini et 1,89″ d’arc au max sur la soirée.

Un petit soucis remarqué lors de cette soirée concernant le RC10 , les étoiles ont une forme triangulaire (sûrement une contrainte) , problème à corriger…

 

 

QHY163M : Premières lumières

Voici mes toutes premières poses faites avec cette caméra. Pour ce premier test j’ai souhaité voir le niveau de détectivité de cette caméra sur des poses relativement courtes , de l’ordre de quelques secondes. La cible est NGC3198 dans le Grande Ourse

Avec un gain à 17 et l’offset réglé à 77 (paramètre type DSO par défaut dans le pilote ASCOM) , j’ai effectué 217 poses de 2s et 322 poses de 5s , le tout sur le RC10 à pleine focale (2m) et sur l’EQ8.

Cela ne donne donc « que » 34mn au total , bien insuffisant mais le but n’était pas de faire de la belle image. NGC3198 n’a pas été choisie au hasard . En effet non loin de la belle on trouve un quasar de faible magnitude (redshift de 4.45 ! , soit environ 12 milliards d’AL) et je voulais tester si cette caméra grâce a son très faible bruit de lecture était capable de le faire ressortir avec des poses courtes.

C’est validé , puisque le quasar joliment nommé « SDSS J101844.4+452504.7 » est visible sur l’image. La trame visible sur l’image est due à l’absence de dithering. Et bien évidemment le rapport S/B mériterait d’être sérieusement augmenté par l’ajout de plus de poses…

La version « full » (cliquez dessus pour ouvrir en pleine résolution dans un autre onglet)

NGC3198 du 17/02/2017

 

Et le repérage du quasar dans la zone inférieure droite de l’image ci-dessus.

quasar SDSS J101844.4+452504.7
quasar SDSS J101844.4+452504.7

 

Cette première lumière m’a permis de tester « rapidement » la caméra. La température de consigne (-20°C ici) est atteinte et maintenue de façon très stable. Je note une stabilité des drivers ASCOM « douteuse » , à voir sur le temps mais les pilotes natifs m’ont l’air beaucoup plus stables que leurs pendant ASCOM…

Autre remarque , la caméra est sensible à la qualité du câble usb3 , j’ai rencontré des freezes de la caméra (au moment de rapatrier l’image) avec un câble « noname » , après avoir acheté un câble de meilleur qualité plus aucun soucis.

A suivre.