Diviseur Optique « TS Off Axis Guider »

Voici en détails ce diviseur optique qui a la particularité de nécessiter seulement 9mm de backfocus. De plus son prisme est réglable sur un axe.

1.Vue d’ensemble du diviseur sur le Vixen

On peut facilement faire pivoter l’ensemble sur le Vixen sans toucher les caméras ni la map (au cas où on n’aurait pas d’étoiles dans le champ pour l’autoguideur , cela ne m’est jamais arrivé pour l’instant 😉 ):

DSC04773.JPG

2.Vue de l’intérieur , diviseur assemblé

DSC04774.JPG

3.Les différentes parties du diviseur

Le diviseur seul , vu de l’avant avec le doigt muni du prisme. La vis plus longue est de fabrication « maison » , car vu l’empâtement de la DSI pro je n’arrivais pas à atteindre les vis d’origine (celles que l’on voit sur la photo de couleur noire) Au premier plan le filetage femelle M48x0,75 (le format M48 va permettre de diminuer le vignettage si l’on travail avec un capteur de bonne taille).

DSC04775.JPG

Le diviseur vu de la tranche :

DSC04776.JPG

Le diviseur vu de l’arrière , avec les 3 vis à 120° qui vont permettre de fixer les différentes bagues existantes pour le raccordement de la partie imageur:

DSC04777.JPG

Une des fameuses bagues , la mienne possède un filetage M42x0.75 mâle en sortie :

DSC04787.JPG

DSC04788.JPG

L’assemblage de cette bague sur le corps du diviseur :

DSC04789.JPG

Equipée d’une bague allonge :

DSC04785.JPG

DSC04786.JPG

Autre exemple de cette bague accouplée avec une bague pour EOS en M42x0.75 :

DSC04791.JPG

DSC04792.JPG

Je n’ai pas encore testé le 300D avec le Vixen…

4.Détails et mouvements du doigt « prisme »

Position basse :

DSC04778.JPG

Position haute :

DSC04779.JPG

La position basse « limite » dépend bien évidemment de la taille du capteur « imageur » utilisé  😉 Intérieur du doigt :

DSC04780.JPG

Et la partie qui effectue la jonction doigt/caméra autoguidage (filetage M42x0.75 mâle) :

DSC04782.JPG

Un point qu’il me semble important de dire , de par sa conception (ce n’est pas un diviseur monobloc) et sa modularité je pense que ce diviseur est mécaniquement capable de supporter des caméras d’un poids « raisonnable » (là il supporte deux DSI sans problèmes).A mon avis pour celui qui a une CCD assez conséquente et très lourde , je ne sais pas comment va se comporter le diviseur.Certaines pièces paraissent « légères »… Une autre critique que j’apporte , c’est la taille du prisme qui est vraiment petit.Il n’est sûrement pas aussi solide et costaud qu’un MOAG , mais ce n’est pas le même prix non plus …

9 thoughts on “Diviseur Optique « TS Off Axis Guider »

    1. Bonjour ,

      Quand j’ai acheté ce diviseur , on ne le trouvait pas en France.Aujourd’hui je ne sais pas si cela a changé.En tout cas aucun soucis chez Telescope service pour cet achat 😉

      Cordialement ,
      Sébastien

  1. Bonjour.
    Intéressant cet article.
    Est-ce que à ton avis ce diviseur optique supporterait des caméras plus lourdes avec roues à filtres ? genre 3 kg ?
    Est-ce qu’il n’y a aucune flexion sur le support amovible du miroir
    Merci.
    Marc.

  2. Bonjour Marc ,
    Honnêtement je ne mettrais pas une cam de 3kg sur ce diviseur.A mon avis c’est « flexions assurées ».Au niveau du support miroir , une fois bien serré je n’ai jamais eu de soucis avec ma DSI pro I (qui n’est pas très légère vis à vis des autres caméras de guidage…)
    Bon ciel,
    Seb.

  3. Bonjour, j’ai acheté le même diviseur optique pour l’utiliser avec un Canon 550D pour l’imagerie au foyer d’un LX200 ACF 10″ et Lodestar Starlight pour l’auto guidage. Ce que je n’arrive pas à saisir correctement c’est à quelle distance du centre du diviseur doit-on placer le prisme pour avoir un setup optimal pour l’autoguidage ? Merci pour vos réponses.

    1. Bonjour ,
      En fait il faut trouver le bon positionnement en procédant par itérations si besoin.Il faut trouver la limite où le prisme commence à vignetter sur le capteur du 550D. C’est facilement visible avec des flats.
      Personnellement je procède de la sorte :
      Je place le prisme à l’oeil dans un premier temps , un peu comme sur la photo n°4. Je vérifié si ça « vignette » (flat), si oui je remonte le prisme si non je rapproche le prisme du centre et je refais un flat , je contrôle à nouveau etc…
      L’idéal est d’être le plus près du centre optique sans pour autant vignetter sur le capteur de l’imageur.
      Bon ciel ,
      Seb

      1. Bonjour et merci beaucoup pour votre réponse. Pour le vignettage je suis entièrement d’accord. Par contre pour l’autoguidage, le souci c’est d’avoir le plus d’étoiles sur le capteur de la Lodestar. Pensez-vous qu’il y ait un compromis entre diminuer au maximum le vignettage et laisser passer le Max d’étoiles pour la Lodestar ?

        1. D’une manière générale , le fait d’avancer ou reculer le prisme ne fait pas capter plus ou moins d’étoiles. Le couple prisme/capteur lodestar ponctionne une partie du champ , la taille de ce champ ne varie pas suivant la position du prisme , il se déplace seulement.
          Il faut néanmoins éviter d’être trop loin du centre optique car les étoiles choppent tous les défauts de l’optique (coma , courbure etc…) , avec l’ACF c’est déjà plus confortable qu’avec un SC « classique ».
          Cordialement ,
          Sébastien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.