NGC7023

Poursuite des essais avec l’Altaïr Hypercam 294C Pro Tec

Une session d’une heure seulement sur cette Nébuleuse de l’iris avec la présence de la lune à 72%.

Comme pour la soirée du 28/09, pas de dithering et donc une forte trame. De plus j’ai dû sévèrement recadrer à cause d’un fort gradient causé par la présence de la lune.

Acquisition avec SharpCap avec les mêmes réglages que la session du 28/09.

Hypercam 294C Pro Tec : Test 1

Voici le tout premier test sur le ciel. Test effectué avec le RC12 à F/D5,3 sur l’EQ8.

Poses unitaires de 15s, pas d’autoguidage, dithering « naturel » (pas suffisant…). Acquisition des brutes avec Sharpcap (en mode Live Stack pour le plaisir) avec les réglages suivants :

  • Colour Space: RAW14
  • Binning 1×1
  • Gain 900
  • Black Level 15
  • Température -15°C

Voici pour commencer une version de NGC6946 cumulant 1h au total

Puis « la Bulle » NGC7635, exactement dans les mêmes conditions. 1h au total.

Après ce premier test quelques observations et enseignements :

  • Dithering indispensable, ici on devine encore une trame sur le fond de ciel.
  • La création des flats n’a pas été simple, pas évident d’obtenir les histo des 3 couches à peu près équilibrés avec ma boîte à flat… et ça se voit sur les images…
  • La façon de traiter une image issue d’une caméra OSC implique de revoir ses habitudes…enfin pour ma part.

Test caméra : Altair Hypercam 294C PRO TEC

Voici donc une nouvelle petite caméra que je teste depuis quelques semaines. C’est une caméra équipée du capteur couleur Sony IMX294 que l’on retrouve dans les ZWO ASI294 , QHY294C etc…

Voici quelques caractéristiques techniques :

USB InterfaceUSB 2.0, USB 3.0
Colour/MonoColour
SensorSONY IMX294
Resolution11.3 Megapixel, 4128px x 2808px
Pixel Size4.63 μm
Sensor Size4/3″ – 19.1mm x 13.0 mm
Sensor Diagonal23.2 mm
Sensor Protection WindowUV/IR & AR Coating
ShutterRolling
Read Noise1.2e – 7.3e
QE % Approx.T.B.D.
Full Well Capacity63700e
ADC14 bit
CoolingThermo Electric (TEC)
Max Frame Rate35 FPS
DDR Memory Buffer4 GB
Region Of Interest ROIYes
Guide PortNo

Sur le papier les caractéristiques sont intéressantes: capteur BSI de taille confortable, faible bruit de lecture, bonne profondeur de puit , QE assez élevé (pic estimé à plus de 70% à 530nm) et un ADC de 14 bit.

Mécaniquement cette caméra semble très bien conçue, elle paraît robuste, tout est bien assemblé et la finition est exemplaire.

Elle est équipée d’un module Pelletier à double étage pour le refroidissement (delta T annoncé de 45°C), une chambre étanche pour le capteur et une résistance pour éviter la buée sur le hublot frontal (hublot bloquant les UV/IR). Elle dispose également de deux ports USB2.

Au niveau logiciel on trouve les classiques drivers Ascom ainsi que les pilotes natifs sous différentes applications (SharpCap, APT etc…). Altaïr fournit également un soft d’acquisition que je n’ai pas testé.

Avant les premiers tests sur le ciel, la caméra a été mise en route sous Sharpcap. Note importante: avec l’achat d’une caméra Altaïr, un an de version pro de Sharpcap est offert.

Premier point qui m’a ravit : la stabilité du pilote natif sous Sharpcap, ça tourne comme une horloge. Aucun freeze, aucune image bizarre en plein milieu d’une série…

Autre point : la descente en température, vraiment très bien conçue, ça ne démarre pas à 100% comme certaines caméras pour atteindre le négatif en quelques secondes (ce que personnellement j’évite…), ici ça descend tranquillement en température. La température de consigne est atteinte au bout de plusieurs minutes et ça reste très stable au cours d’une session.

Pour l’instant je suis descendu à -15°C avec des températures extérieurs de 15/20°C et il y en avait encore sous le pied pour descendre plus (j’étais environ à 70% de la capacité du Pelletier)

Je n’ai testé la caméra sur le ciel qu’en mode « HCG » qui permet de faire descendre le bruit de lecture en dessous des 2e- . Ce mode est activé dans Sharpcap à partir de 900 de gain.

Avant de présenter les premiers tests sur le ciel voici quelques relevés établis avec Sharpcap qui confirment les données du fabriquant au niveau du bruit de lecture et de la dynamique de ce capteur.

On constate bien la baisse du bruit de lecture à l’activation du mode HCG (Gain 900) :

La capacité du puit suivant le gain, ainsi que la dynamique résultante :

Pour terminer, les mesures montrant l’évolution du signal d’obscurité avec la température du capteur (mesures effectuées avec le logiciel ISIS)

NGC3079 et le Twin quasar

Voici une petite galaxie de la Grande Ourse , l’image date du 12/02 avec des conditions de seeing très moyennes: 2,4″-3″ d’arc de FWHM sur des poses de 240s.

Dans le champ de cette photo se trouve un objet célèbre : le Twin quasar.

Nous percevons depuis la Terre deux images (séparées de 6″ d’arc) de ce quasar sous l’effet de lentille gravitationnelle générée par une galaxie elliptique géante situe entre nous et ce quasar.

Cliquez sur l’image pour accéder à la version pleine résolution

Et le fameux Twin quasar Q0957+561 :

NGC2403 , version 2019…

Voici une version 2019 de cette belle galaxie de la constellation de la Girafe. Malgré un seeing très moyen (2.5″/3.2″ d’arc sur des poses de 4mn) elle laisse malgré tout entrapercevoir des détails intéressants de sa structure.

Le but de cette image était de valider le travail effectué depuis quelques mois sur le setup: mise en place du setup couleur (RC8+QHY163+RAF) en parallèle du setup NB (RC12+Atik4000).

L’essai est concluant, il reste bien évidemment encore du travail pour affiner et optimiser tout ça mais c’est en bonne voie.

(Cliquez sur la photo pour ouvrir la version « full »)

Optique : Altair RC12 & Kepler RC8

Une petite rétrospective des différentes versions au fil des années , setup différents et traitements différents… : (cliquez sur l’image pour voir la version pleine résolution)

Teenastro

Il était temps de faire évoluer l’électronique de ma vénérable G11. D’origine en version « stepper » (pas de goto , ni port d’autoguidage , absence de fonction park etc…) elle avait déjà subit une première modification en 2011 avec la mise en place d’un Picastro.

Le projet Picastro n’existe plus , n’évolue plus. Certaines limitations de ce système commençaient à devenir pénalisantes pour une utilisation en observatoire.

J’ai donc commencé à chercher sur internet quelles solutions pouvaient s’offrirent à moi.

Sachant que j’apprécie le côté « DIY »  dans le domaine de l’astronomie je me suis concentré sur les solutions non-commerciales.

Après quelques essais infructueux sur différents projets je suis tombé sur celui de Charles, le projet Teenastro : https://groups.io/g/TeenAstro/wiki/Home

Le projet me séduit d’emblée par plusieurs aspects : l’ergonomie du système semble très bien pensée , ça ne fait pas « usine à gaz » à monter , le produit final fait très pro.

Je prends contact avec Charles et c’est parti pour l’aventure Teenastro !

Apres quelques heures de soudures/impressions 3D, voici le résultat de cette G11 « TeenAstroisée » 😊 :

20181220_181553.jpg

20181220_180613.jpg

Et quelques photos prises pendant le montage :

photopcb2.jpg

20181205_170004.jpg

20190106_130511.jpg

20190106_130529.jpg

IMG_2892.JPG

IMG_2893.JPG

IMG_2894.JPG

J’ai profité de la mise en place du TeenAstro pour remplacer les moteurs d’origine (limités à 16x) par des nema17 400 pas.

Ils sont en prise directe sur les vsf, fixés via un support fait maison en impression 3d (pas besoin de modif mécanique de la monture de cette façon) :

nema17_orientalMotor2.png

20181220_181610.jpg

Ma G11 entre enfin réellement dans le XXIe siècle grâce à ce TeenAstro !!

C’est du bonheur à utiliser, tout est bien pensé (webserver , mise à jour via un seul et unique programme etc…) et une fois en route c’est zéro prise de tête ! Ça fonctionne tout simplement , aussi bien en autonome qu’en pilotage via pc.

Voici quelques brutes lors des tout premiers tests (juste les niveaux tirés puis export en jpg) :

Config :RC8+QHY163 –> 0.48″ d’arc d’échantillonnage.

1x30s non guidée sur Mirfak :

30s-mirfak.jpg

1x120s guidée :

120s-guidee-mirfak.jpg

Et une brute de 240s guidée sur NGC891:

ngc891-240s.jpg

Voici de façon plus détaillée les différents éléments constituant ce « kit » pour G11 : https://groups.io/g/TeenAstro/wiki/Losmandy-G11-upgrade-kit

Au passage , je tiens à tirer mon chapeau à Charles pour son travail et sa disponibilité 👍

NGC7217 malgré un seeing moyen…

Voici NGC7217 , une belle galaxie spirale vue de face située dans la constellation de Pégase.

La prise de vue date de début octobre avec des conditions météo moyennes , la FWHM sur des poses de 60s oscille entre 1.9″ et 2,5″ seconde d’arc.

La couche couleur a été faite en 2009 avec un setup modeste pour l’époque : un newton de 200 et une DSI pro III (capteur ICX285).

Cette nouvelle luminance est faite avec le setup habituel : EQ8 , Altair RC12″ et QHY163M

Bien évidemment la différence et champ et de résolution ne permet pas d’obtenir une belle colorisation… Les couches couleurs seront donc à refaire.

 

Voici la luminance seule du 05/10 :

 

Un classique de la Grande Ourse : M82

Mercredi dernier , malgré la lune montante j’ai tenté quelques poses sur M82 dans la Grande Ourse.

J’avais imagé cette galaxie en 2012 , j’ai donc réutilisé la couche RGB de l’époque pour coloriser cette version 2018 à défaut de pouvoir réaliser les couches couleurs cette année.

Le ciel était « bof bof » au niveau de la turbulence : la FWHM n’est pas descendue en dessous de 1,8″ d’arc pour monter jusqu’à 2,4″ d’arc. La résolution finale de l’image en pâti sérieusement…

Seulement donc 102 poses de 60s en luminance avec le setup habituel : EQ8 , SWV-AO-LF , QHY163 et l’Altaïr RC300/RC12.

 

Accalmie de courte durée…

2 petites heures sans nuages (et sans Lune…) mardi dernier , l’occasion de pointer le RC12 Altaïr vers la Grande Ourse sur NGC2841.

Seulement 1h42 de pose cumulée avec le setup habituel : QHY163 , EQ8 et la SXV-AO. Il y a eu des moments très calmes au niveau de la turbu , la FWHM est descendue à 1,44″ au plus bas et à 2″ au plus haut sur des poses de 60s.

Il ne faut pas être difficile en ce moment et profiter de la moindre accalmie…